Comment investir dans l'or de manière sure et lucrative ?
>>>> 4 grammes d'argent-métal vous sont offert gratuitement
: :

7

Jun

L or est dans un marche haussier

 

L’or est dans un marché haussier

L’article précise les 10 éléments clés expliquant pourquoi l’or est dans un marché haussier : Les élements fondamentaux de l’or par Par Adam Hamilton Trad. LS – 2007

Savoir pourquoi investir dans l’or

L’or devrait figurer dans tous les portefeuilles, quel que soit l’âge de l’investisseur, son profil de risque, et son horizon de placement.

C’est une indiscutable valeur universelle dans un monde financier dangereux, où les prix des actifs papiers peuvent chuter du jour au lendemain. Si vous ne possédez pas d’or, ou si votre position sur l’or est trop faible relativement à la taille de votre portefeuille, alors vous n’êtes pas véritablement diversifié, et vous encourez un grand risque.

Je suis investi dans l’or depuis un grand nombre d’années. Juste avant que l’or n’établisse son creux séculaire au début avril 2001, je concluais dans un article : « L’histoire, les fondamentaux économiques, et la logique nous disent que l’or est incroyablement sous-évalué, et prêt à débuter une hausse prodigieuse. Mon capital est déployé en conséquence pour profiter de cette ruée sur l’or à venir. »

Le jour suivant, l’or tomba brièvement au-dessous de 257$, pour la dernière fois. Jusqu’au sommet de mai 2006 à 720$, l’or a grimpé de 182%. Après des centaines de semaines de recherches, et des milliers de gains réalisés plus tard, je ne suis plus un novice dans ce marché. Mais je rencontre encore régulièrement des gens qui commencent à peine à s’intéresser à l’or en tant qu’investissement.

C’est pour ces gens-là que j’écris le présent article.

Les questions les plus fréquentes qu’ils me posent sont :

  • pourquoi l’or est-il dans un marché haussier ?
  • Quand est-ce qu’il prendra fin ?
  • Est-ce que je n’arrive pas un peu tard ?
  • Quelles sont les raisons fondamentales qui poussent ce marché haussier ?
  • Est-ce que les banques centrales ne vont pas faire quelque chose contre cette hausse, et réduire en miettes les investisseurs aurifères ?

Après de longues réflexions personnelles sur ces questions, mon point de vue demeure très haussier pour l’or sur le long terme. Malgré la hausse massive de l’or ces dernières années, je pense toujours que nous nous trouvons au milieu d’un marché haussier de long terme, qui durera probablement encore une dizaine d’années environ. Il y aura bien sûr des corrections périodiques comme dans tout marché haussier, mais la tendance haussière devrait prévaloir.

Je vais vous exposer ci-dessous 10 raisons pour lesquelles l’or se trouve dans un marché haussier :

1. L’offre et la demande d’or.

L’arbitre premier du prix, c’est l’offre et la demande. Lorsque la demande dépasse l’offre, les prix sont obligés de monter. Des prix en hausse vont travailler à faire augmenter la production, et baisser la consommation, afin que l’équilibre entre ces forces soit atteint.

Dans le cas de l’or, la demande mondiale d’investissement augmente beaucoup plus vite que l’offre mondiale des mines, donc la seule issue économique possible est la hausse du prix pour ramener l’offre et la demande en équilibre.

Pourquoi l’offre ne peut-elle augmenter aussi vite ? Contrairement à d’autres industries, l’extraction d’or est totalement dépendante de la géologie locale. Évidemment, vous ne pouvez construire une mine d’or s’il n’y a pas d’or à extraire ! Comme l’or est si rare dans l’environnement, il est très difficile de trouver un site avec suffisamment d’or pour une production économique. Et même si vous parvenez à trouver un tel site, après des années de prospection sans fin, vous vous trouverez totalement à la merci de l’Etat et des gouvernements locaux, qui sont tous plus ou moins corrompus, et qui adorent extorquer des profits aux compagnies minières captives. Comme les mines ne peuvent pas être déplacées, les gouvernements en font facilement leur proie.

Si vous parvenez à trouver un gîte d’or convenable, et à surmonter toutes les difficultés administratives des permis et autorisations, vous aurez encore à réunir des dizaines, voire des centaines de millions de dollars pour construire les routes, ériger les bâtiments et toute l’infrastructure, creuser la mine, et acheter tout l’équipement nécessaire. Et même si vous arrivez à sécuriser le financement de votre projet, il vous faudra encore plusieurs années avant que la mine soit opérationnelle, et tourne à plein rendement.

Donc non seulement la construction d’une mine d’or est un business très difficile et risqué, mais elle nécessite encore de très grands délais entre la découverte du gîte et la production à plein rendement.

Ainsi, peu importe la hauteur du prix de l’or, il faudra toujours des années aux producteurs pour trouver des nouveaux gîtes, et les exploiter (entre 5 et 7 ans au minimum). Il n’existe aucun raccourci pour les compagnies minières.

L’offre est inélastique, et la réponse des producteurs à des prix en hausse prendra des années, et cela seulement après que ceux-ci aient été convaincus qu’il ne s’agit pas que d’un pic passager sur les prix. En conséquence, l’offre des producteurs ne va pas croître très vite au cours des années à venir.

2. Les longs cycles de valorisation.

Les marchés actions évoluent selon des grands cycles de valorisation de 33 ans. Durant la première moitié de ces cycles, comme de 1982 à 2000, les valorisations et les prix des actions grimpent dans des solides marchés haussiers. Mais durant la seconde moitié, comme de 1966 à 1982, les valorisations reviennent à leur moyenne de long terme. Nous sommes actuellement dans un cycle de baisse pour ces valorisations.

Alors que les actions sont des investissements désastreux durant cette partie du cycle, le marché des matières premières est florissant. En fait, les matières premières évoluent en opposition au marché des actions. Les creux de cycle pour les actions sont des sommets de cycle pour les matières premières, et inversement. En 2001, nous sommes entrés dans un cycle de hausse pour les matières premières, et dans un cycle de baisse pour les actions. Ce cycle est loin d’être terminé puisqu’il dure en moyenne 17 ans ! Nous aurions ainsi encore une dizaine d’années devant nous…

3. L’investissement n°1 sur les matières premières.

De tous les moyens pour investir dans le marché haussier des matières premières, l’or est le plus simple et le plus sûr. L’or physique est facile à acheter, ne demande aucun frais d’entretien, et une grande valeur peut être transférée dans un volume très petit. Contrairement à beaucoup d’autres matières premières, l’or physique ne se dégrade pas et peut être conservé indéfiniment. L’or a toujours été le premier investissement sur les matières premières.

Vous pouvez facilement cacher une fortune de 1 million de dollars en pièces d’or dans votre maison sans qu’aucun voleur ne puisse jamais les trouver. Si vous achetez pour 1 million de dollars en blé, vous devrez disposer de grands silos, et le stocker avec grand soin si vous ne voulez pas que des insectes ou de l’humidité le détruise en moins d’une année. Le pétrole pourrait être stocké à très long terme, mais essayez de demander la permission pour construire un réservoir géant capable de stocker la même valeur en pétrole dans votre jardin !

L’argent est ultra volatil et idéal pour la spéculation, mais il est inférieur à l’or en tant que moyen de stockage physique. 1 million de dollars en lingots d’argent prend beaucoup plus de place que sous forme de lingots d’or.

4. L’ultime investissement alternatif.

Certains investisseurs vont acheter de l’or pour jouer le marché haussier des matières premières, alors que d’autres le feront pour fuir le marché baissier sur les actions. L’or est en effet une destination naturelle pour les capitaux qui cherchent une valeur refuge.

Les investissements financiers traditionnels sont pratiquement tous des valeurs papiers comme les actions et les obligations. La confiance dans ces actifs papiers peut fortement chuter à mesure que nous avançons dans le long cycle de baisse de 17 ans, dont nous avons parlé au point 3.

L’or est l’ultime investissement alternatif parce qu’il est matériel. C’est un actif physique réel qui possède une valeur intrinsèque. Contrairement à tous les autres actifs papiers qui dépendent de promesses, et qui sont issus par des institutions relativement jeunes et fragiles, le pouvoir d’achat de l’or est resté fort depuis plus de six millénaires. L’or a survécu à toutes les monnaies, à tous les investissements, et à tous les gouvernements qui ont jamais existé. L’or a transcendé les ravages du temps comme aucun autre investissement, alternatif ou traditionnel. Il ne connaît aucune frontière politique, et se trouve valorisé universellement sur toute la planète.

Paradoxalement, alors que les capitaux en fuite des marchés actions vont pousser le prix de l’or vers le haut dans les années à venir, il se produira un cercle vertueux, qui attirera encore plus de capitaux. L’or, comme tous les autres investissements, devient de plus en plus attractif, à de plus en plus de gens, à mesure que son prix monte. Ceci est contraire à l’équilibre de l’offre et la demande, où la demande faiblit à mesure que les prix montent. Dans le cas de l’or, la hausse du prix va le placer sur le radar de plus en plus d’investisseurs, qui se sentiront irrésistiblement attirés par les gains de ce secteur.

5. Inflation sans fin du papier-monnaie.

Aujourd’hui, toutes les monnaies imprimées par les différents gouvernements ne reposent que sur la confiance que l’on peut avoir en ceux-ci. Les gouvernements peuvent augmenter la masse monétaire beaucoup plus vite que la croissance des biens et des services de la nation. Le dollar n’est plus couvert par de l’or depuis 1971.

Lorsque la masse monétaire croît plus vite que l’économie, trop de monnaie entre en compétition pour acheter les biens et les services, ce qui fait naturellement monter tous les prix. Cette augmentation de la masse monétaire s’appelle inflation. L’inflation est une taxe cachée, diabolique et immorale, imposée par les différents gouvernements sur leur population. Les gens travaillent dur toute leur vie pour économiser de l’argent, mais lorsqu’ils prennent leur retraite, ils réalisent amer que leur argent ne peut plus acheter autant de choses que du temps où ils l’avaient épargné.

Comme de plus en plus d’investisseurs vont ressentir la menace terrible de l’inflation systémique sur l’avenir de leur patrimoine, ils vont naturellement se tourner vers l’or. L’or conserve sa valeur malgré l’inflation. En 1920, une once d’or (31gr) valait 20$. Aujourd’hui elle en vaut 625$. – en 2011 aujourd hui 1500$ !! – En revanche, ces mêmes 20$ de 1920 n’achètent plus du tout les mêmes choses aujourd’hui : les papiers monnaies font des investissements de long terme désastreux !

Alors que ces dernières années l’offre de papier-monnaie a augmenté de 7% à 9% annuellement dans les économies développées, la production mondiale d’or par les mines n’a ajouté guère plus de 1% annuellement à la quantité totale d’or existant déjà. Ce taux de croissance annuel très faible de la masse mondiale de l’or est la raison pour laquelle l’or a été l’ultime forme de monnaie depuis plus de six mille ans. Comme le taux de croissance de la masse monétaire excède largement le taux de croissance de la masse de l’or, il est inévitable que relativement plus de papiers entre en compétition pour acheter relativement moins d’or, produisant une hausse de son prix nominal.

6. Les taux réels négatifs.

Un corollaire à l’inflation du papier-monnaie, c’est l’environnement actuel des taux réels faibles ou négatifs, où les investisseurs dans l’obligataire ne peuvent que conserver leur pouvoir d’achat ou le perdre, en prêtant leur capital durement gagné. Lorsque le taux de l’inflation réel sous-jacent dépasse les taux d’intérêts nominaux en vigueur sur les marchés, l’investissement dans l’obligataire devient une position perdante.

Notez bien que je vous parle du taux réel de l’inflation, qui est le taux de croissance de la masse monétaire, et non des chiffres biaisés de l’inflation rapportés par le gouvernement. Le gouvernement manipule l’indice des prix à la consommation en excluant les articles dont le prix augmente trop pour les remplacer par d’autres, et en utilisant des statistiques douteuses.

Le marché libre dépend du concept crucial des transactions mutuellement bénéfiques. Le marché des obligations est celui où les épargnants, qui dépensent moins que ce qu’ils gagnent, rencontrent les emprunteurs, qui gagnent moins que ce qu’ils dépensent, pour accomplir une transaction de capital. La location de ce capital, au taux d’intérêt déterminé par le marché libre, procurerait à l’épargnant un rendement raisonnable, et à l’emprunteur un loyer raisonnable, dans une transaction mutuellement bénéfique. Les taux d’intérêts devraient toujours être déterminés par le marché libre, plutôt que par l’abomination anticonstitutionnelle appelée Réserve Fédérale, ou Fed.

Avec les taux d’intérêts actuels fixés artificiellement bas, il est pratiquement impossible pour un investisseur dans l’obligataire, ou pour un épargnant, d’obtenir un rendement raisonnable sur son capital. S’ils peuvent obtenir 5% de rendement, alors que l’inflation monétaire galope à 8%, alors ils perdent en fait 3% de leur pouvoir d’achat chaque année. Ils sont punis par la banque centrale pour avoir épargné ! Si un pays voulait réellement créer de la richesse et de la prospérité, il devrait plutôt décourager la création de dette, et encourager l’épargne !

En conséquence, lorsque les banques centrales manipulent les taux d’intérêts en les gardant trop bas, les investisseurs dans l’obligataire sortent peu à peu du marché. Comme ils ne peuvent battre l’inflation avec les obligations, ils migrent dans le marché de l’or, où ils peuvent au moins espérer conserver leur pouvoir d’achat. Un environnement de taux réels négatifs est l’un des scénarios les plus haussiers imaginables pour la demande d’investissement sur l’or, car il peut diriger les capitaux de l’obligataire vers l’or.

Le long cycle de valorisation hivernal conduira les investisseurs désespérés des marchés actions vers l’or, et les taux d’intérêts artificiellement bas conduiront aussi les gros investisseurs de l’obligataire vers l’or.

7. Les investisseurs plus forts que les banques centrales.

Une des plus grandes craintes des investisseurs du marché de l’or est leur incessante paranoïa à l’égard des banques centrales. Je suis étonné de voir combien de nouveaux investisseurs m’écrivent effrayés après avoir lu des rumeurs circulant sur le web concernant des ventes d’or de banques centrales.

La vérité est que les banques centrales ne sont rien d’autre que des participants comme les autres sur le marché, et que toute tentative de déprimer le prix de l’or ne peut que conduire à un marché haussier encore plus grand et plus puissant.

Sur les 150’000t d’or accumulé depuis les débuts de l’histoire, les banques centrales n’en contrôlent plus que 20% environ, soit 30’000t. Parce que les banques centrales considèrent l’or comme une menace envers leur système malhonnête de papiers-monnaies, les investisseurs redoutent quelques fois une intervention des banques centrales sur le marché. Sans surprise, puisqu’elles sont dirigées par des bureaucrates, les banques centrales sont probablement les pires négociants institutionnels d’or de la planète.

Un des indicateurs les plus infaillibles pour annoncer qu’un marché baissier de long terme sur l’or prend fin, est la position des banques centrales à l’égard de l’or. A la façon du fiasco de la Banque d’Angleterre qui a liquidé son or durant le creux majeur de 2001, les banques centrales sont poussées à vendre au pire moment. Les banquiers centraux, assez étonnamment, sont également humains et sujets aux mêmes émotions d’euphorie et de peur que les traders. C’est seulement à la fin d’un long marché baissier démoralisant, alors qu’ils commencent à croire la propagande keynésienne disant que l’or est une relique barbare, qu’ils pensent à vendre.

Et lorsqu’ils vendent, leur action n’a toujours qu’un impact très temporaire. La seule façon de contrôler le prix de l’or est de mettre un révolver sur la tempe de chaque acheteur d’or et de chaque vendeur d’or de la planète. 120’000t d’or, ou 80% de la masse d’or mondiale, ne sont pas contrôlées par les banques centrales. Nous, investisseurs, déterminons par nos achats et nos ventes de cet or non contrôlé les prix à travers notre propre dynamique d’offre et de demande.

Au début des années 2000, lorsque les banques centrales vendaient agressivement leur or, le prix est-il passé de 255$ à 200$ ? Pas du tout ! Au lieu de cela, il est passé de 255$ à 720$, malgré les ventes agressives des banques centrales. Les banques centrales ne peuvent absolument rien faire contre la tendance de long terme qui a cours.

Les banques centrales ne font pas que vendre leur or au pire moment, elles peuvent aussi en acheter, mais cette fois près d’un sommet de marché haussier de long terme. Nous voyons déjà certaines banques centrales étrangères acheter timidement de l’or aujourd’hui. Cette tendance va s’accélérer à mesure que le prix va prendre de la hauteur. Et ces mêmes banques qui en vendaient en 2000 pourraient être tentées d’en racheter à des prix bien plus élevés, conduisant finalement le marché haussier beaucoup plus haut qu’il ne serait allé sans leurs interventions.

Pourquoi les banques centrales achèteraient-elles à nouveau de l’or ? Pour se diversifier du dollar US, qui occupe la part du lion de leurs réserves de devises. Et comme tout le monde, elles trouveront l’or beaucoup plus attractif avec un prix en hausse. Lorsque ce marché haussier touchera à sa fin, d’ici une dizaine d’années, je ne serais pas surpris de constater que les banques centrales dans leur ensemble détiennent beaucoup plus d’or qu’au début de 2001, lorsque le marché haussier commençait.

8. L’information gratuite.

Des débuts de l’histoire jusqu’en 1995, les grandes organisations comme les gouvernements avaient un énorme avantage sur les investisseurs privés, lorsqu’il était question d’information. Cette inégalité disparut lorsque le Web commença à sortir du milieu académique vers 1995. Aujourd’hui, une connexion Internet avec un ordinateur bon marché vous offre des capacités de collecte d’informations largement supérieures à celles dont disposaient les gouvernements des grandes puissances, il y a juste 15 ans de cela.

L’Age de l’Information actuel témoigne de la plus grande libre circulation de l’information de l’histoire, bien au-delà des désirs les plus fous des visionnaires du passé. Grâce à la facilité de se renseigner sur tout depuis le confort de son chez soi, les gouvernements ne peuvent que berner les seuls citoyens qui ont choisi de rester ignorants.

Aujourd’hui, les investisseurs du monde entier peuvent facilement apprendre sur l’histoire monétaire, l’histoire des marchés actions, l’or, l’inflation, et bien d’autres sujets essentiels pour se positionner correctement sur les tendances de long terme. Investir dans l’or est l’inévitable aboutissement, si vous étudiez consciencieusement l’histoire des marchés financiers et de la monnaie. Plus vous comprendrez ces sujets, et plus vous voudrez posséder d’or.

L’Age de l’Information facilite également l’apparition de monnaies privées couvertes à 100% par de l’or, mais cette fois sous la forme d’or digital (digital gold). Pourquoi conserver votre argent sous la forme d’une monnaie papier en dépréciation, alors qu’il pourrait être stocké sous une forme d’or digital, et ne jamais perdre son pouvoir d’achat ? Avec l’attrait de ces nouvelles monnaies digitales couvertes par de l’or, la demande d’or physique pour les couvrir va continuer à grimper.

9. La montée en puissance de l’Asie.

L’Asie est destinée à devenir la prochaine super puissance. Contrairement aux cultures occidentales comme l’Amérique qui ne voit dans l’or qu’une relique barbare, inférieure aux actifs papiers, les cultures asiatiques possèdent toujours de fortes affinités avec l’or physique.

A mesure que les investisseurs asiatiques vont devenir plus riches, leur attachement traditionnel à l’or va les conduire à transférer de gros capitaux vers le marché de l’or physique, afin de diversifier leurs investissements. Alors qu’un investisseur américain moyen pourrait se contenter de 1% d’or physique dans son portefeuille, un investisseur asiatique pourrait en vouloir 10%, 20% ou même davantage.

Si les banques centrales sont assez stupides pour liquider leur 30’000t d’or restantes, les asiatiques seront assez riches et intelligents pour se positionner acheteurs dans les années à venir.

10. La preuve technique.

La seule façon sûre de comprendre les fondamentaux sous-jacents de l’offre et de la demande, est d’observer l’action du prix sur une période de plusieurs années. Si la demande mondiale d’or croît réellement plus vite que l’offre, alors le prix doit grimper. Il n’y a tout simplement aucune autre alternative dans un marché libre ! Et ne vous y trompez pas, le marché de l’or est un marché libre.

Le graphique suivant montre un spectaculaire marché haussier par l’image.

Depuis 6 ans, la demande d’or a excédé l’offre, et a porté le prix vers le haut. Si l’offre avait dépassé la demande durant toutes ces années, la courbe serait dirigée contre le bas, et nous aurions eu un marché baissier.

Sur l’échelle horizontale, vous pouvez voir les pourcentages de gains annuels en $US. Depuis le creux de 2001, jusqu’au sommet de 2006, nous avons +182% de hausse. Les droites supports de long terme ont montré une grande solidité, en parallèle avec la moyenne mobile à 200 jours, ascendante. L’or a établi 7 sommets majeurs intermédiaires, et 7 creux majeurs intermédiaires, la marque indiscutable d’un marché haussier de long terme.

Ce marché haussier n’aurait jamais pu se produire si les ventes d’or périodiques des banques centrales depuis 1999 avaient eu plus qu’un effet de nuisance de court terme.

Conclusion.

J’espère que ces quelques considérations macro vous aideront à comprendre pourquoi l’or reste un bon investissement de long terme. Des livres entiers pourraient être écrits avec chacune des raisons énoncées, mais ce résumé devrait déjà vous donner une idée générale sur ces arguments.

Si l’or est destiné à s’envoler dans les années à venir, alors des fortunes seront gagnées dans le marché de l’or et des actions de compagnies minières sur l’or. Si vous êtes intéressés à ajouter de nouvelles positions durant la période actuelle de faiblesse sur le secteur, vous pouvez vous abonner à ma lettre mensuelle payante. A Zeal Intelligence, nous faisons du trading sur le marché de l’or depuis le tout début de ce marché haussier, et nous avons déjà engrangé des profits extraordinaires.

Il existe de grandes opportunités sur le marché des compagnies minières aurifères juniors (petites capitalisations), qui possèdent de bonnes chances pour décupler dans les années à venir.

Nous avons probablement encore une décennie de profits devant nous, avant que ce marché haussier ne prenne fin. Et comme les marchés haussiers ont l’habitude de se terminer de façon parabolique, accélérant durant la phase finale, le meilleur reste très certainement à venir.

Le marché haussier de l’or va être nourri par une demande mondiale, et non seulement par la chute du dollar US. Cela va dépasser le cadre provincial de l’Amérique.

——————————————————————–

Ecrit en 2007 je vous le rappelle !!!

Sources :

1- Les fondamentaux de l’or, Par Adam Hamilton Trad. LS. Lire l’ensemble du Pdf ici
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/11/77/33/janvier07/les-fondamentaux-de-l–or.pdf

2- Article original en anglais donc: « Gold Fundamentals » sur http://www.zealllc.com/index.html

———————————————————————

L’achat d’or physique peut se faire sous forme de pièces ou d’or au poids. BullionVault procure ce service ou Goldmoney.

Retrouvez ma stratégie d'investissement dans l'Achat Or

Ecrit par Goldy
Ecrit le 7th Jun 2011
3
 
Catégorie: Investir Dans l Or
Mots Clés:

3 Commentaires to “L or est dans un marche haussier”

  1. André says:

    Écrit 2007!
    Vous avez du faire de bons investissements!

    • Goldy says:

      Bonjour André

      Ha si j’avais lu ca en 2007 !!
      L’article n’est pas de moi mais de Adam Hamilton Trad. LS – 2007 –
      Lui est surement riche aujourd’hui 😉

      Mais je pense qu’il est encore temps de rentrer sur l’or

  2. Goldy says:

    Bonjour Renaissence

    La mondialisation ce n est pas uniquement les grands fleurons de l’industrie qui délocalisent dans des pays à main d’oeuvre bon marché – proche esclavage -, c ‘est aussi la facilité de creer des structures offshores pour des petites boites.
    Ca aussi – l’optimisation fiscale – n’est pas réservé aux fleurons du CAC40 ;).

Donnez votre avis

Vous pouvez également vous inscrire a notre newsletter pour découvrir les infos avant tout le monde et nos dossiers spéciaux. C'est ici http://www.achator.biz/newsletter/infosolo.htm

 
Profile
Depuis toujours l'or m'a fasciné, au début sous forme de bijoux bien evidement ;). Peu à peu il est devenu une passion et aujourd'hui un investissement maitrisé

Votre prénom

Votre Email

Inscrivez-vous gratuitement à nos informations sur l'or - Votre email est en securite : pas de spam

Sites Référants

  1. Google (Recherche)
" />